ARCHIVES

vendredi 24 mars 2017

THE JESUS AND MARY CHAIN ~ Damage And Joy [2017]


Ah, les sagouins ! Ils ont profité que le contrat n'en faisait pas état pour bâcler la pochette (mais le titre sauve la farce) ! Sinon, toutes les clauses sont respectées. On ne leur demandait pas un nouveau chef-d'oeuvre, juste un album qui ne fasse pas honte à leur magnifique discographie - parce que les reformations qui font pitié, on a déjà passablement donné. Après vingt ans de bouderies et d'atermoiements, les frangins Reid sont de retour, en belle forme, et ça fait un plaisir dingue ! Ils appliquent à merveille leur recette dite du bonbon au poivre : la main gauche qui caresse et, aussitôt après, la droite qui t'expédie une taloche genre Mohammed Ali après une bonne nuit de sommeil ! La voix, toujours un peu détachée et incroyablement cool, n'a pas souffert des outrages du temps (elle est soutenue, ici et là, par un joli contingent de chouettes copines (mais pas Sa Majesté Hope Sandoval avec qui ce salopard de William eut jadis une aventure - désolé, ça m'a échappé !)). La guitare sado masochiste construit et déconstruit des murs de sons avec la grâce imposée. La boîte à rythme a reçu un lot de piles neuves. Si, après trois écoutes, je n'ai repéré aucun titre qui puisse réellement concurrencer leurs plus grands hymnes, l'ensemble est suffisamment excitant pour donner envie de lever son chapeau avant de partir zigzaguer dans les reflets du crépuscule! 
Jimmy JIMI [Vous prendrez bien le temps d'un petit commentaire !]        


01 - Amputation
02 - War On Peace
03 - All Things Pass
04 - Always Sad
05 - Song For A Secret
06 - The Two Of Us
07 - Los Feliz (Blues And Greens)
08 - Mood Rider
09 - Presidici (Et Chapaquiditch)
10 - Get On Home
11 - Facing Up To The Facts
12 - Simian Split
13 - Black And Blues
14 - Can't Stop The Rock
MP3 (320 kbps) + front cover
COOL 14




15 commentaires:

  1. Désolé, je rencontre un problème technique avec Zippyshare, mais vous trouverez un lien sur Exystence:
    http://exystence.net/blog/2017/03/23/the-jesus-and-mary-chain-damage-and-joy-2017/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le lien Zippyshare est désormais en place.

      Vous pouvez également devenir "membre" de Absolutely Cool, j'ai enfin retrouvé où ce cachait le "gadget".

      Supprimer
  2. Et en plus, il y a un lien vers des fichiers flac. Elle est pas belle, la vie ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, je ne prends jamais de falc, mon lecteur mp3 ne veut pas les lire.

      Supprimer
  3. J'ignorais la reformation des loulous. J'ignorais également les pages people dont tu parles mais ça ne manquait pas à ma culture.
    En ce qui concerne J&MC je me suis arrêté aux deux premiers albums que j'écoute toujours de temps en temps mais je n'ai jamais creusé la suite.
    Une oreille à jeter donc sur cette nouveauté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Psychocandy" et "Darkland" demeurent ce qu'ils ont fait de mieux (on peut y ajouter la compile de faces B et raretés "Barbed Wire Kisses (B-Sides And More)", mais à l'exception de "Munki" (l'album de trop?), tous leurs albums méritent une écoute - et ce nouveau ne fait évidemment pas exception.
      Pour la "page people", désolé, mais je suis de très près l'évolution de Miss Hope! Et je trouve particulièrement amusant que deux membres des meilleurs groupes de cette époque se soient "rencontrés" même si un océan les séparait au départ!

      Supprimer
  4. Je trouve pas que Munki soit si indigne...
    On peut pas dire que j'attendais ce disque avec impatience, parce que je me dis que je sais à l'avance à quoi m'attendre (contrairement à celui de My Bloody Valentine). C'est un peu la limite de ce groupe qui au bout de deux albums n'a plus surpris son monde. Restait quand même des albums plutôt sympathiques, mais à qui ils manquaient l'envie de voir plus grand.

    Quelqu'un avait écouté le Pixies de l'an dernier?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Munki" n'était pas indigne, mais il sentait quand même le bout du rouleau... Après les deux premiers albums, il y a tout de même eu la surprise de l'acoustique "Stoned & Dethroned". Pour moi, Jesus & mary Chain fait parti des grands groupes - à une époque qui en manquait cruellement.
      Je n'ai pas écouté le Pixies car, contrairement à l'immense majorité, j'ai toujours trouvé le groupe surestimé. A chaque fois, j'ai eu l'impression d'en avoir fait le tour au bout de deux écoutes, et il m'a beaucoup déçu sur scène où Kim Deal et Joey Santiago passaient leur temps à mâchouiller du chewing-gum et à s'échanger des clopes!

      Supprimer
  5. Je suis d'accord avec Stoned and Dethroned dans lequel je trouve les frères Reid ont une vraie modestie en laissant chanter leurs meilleurs chansons à leurs invités. La surprise est plus sur l’acoustique que la nature des chansons.
    Munki, je l'ai découvert longtemps après la sortie. Et ça m'a fait plaisir de redécouvrir des chansons du groupe. Le hic, c'est qu'il était trop sur le même moule que le précédent (lui-même un peu sur le même moule que les précédent avec l’acoustique en plus), l’acoustique en moins quant à lui (ne me dîtes pas que vous ne me suivez pas!).

    Moi, les Pixies, je trouve qu'il y a des chansons incroyables avec des formes qui ressemblent à rien et pour lequel le miracle est d'en faire de vraies chansons. C'est un peu le miracle de The Fall mais avec les mélodies renversantes en plus. Moi, leurs albums me surprennent toujours (peut-être moins Trompe le monde qui sentait lui aussi le début de la fin).

    RépondreSupprimer
  6. Peut-être qu'ils auraient pu essayer d'ajouter un orgue, des cuivres ou je ne sais quoi, mais je suis certain que les fans auraient trouver à redire! De toute façon, même s'ils n'avaient enregistré que les deux premiers, ils feraient déjà partis de mes favoris.
    Pour les Pixies, je trouve qu'ils abusaient trop de l'effet montagnes russes; un peu comme Nirvana plus tard.

    RépondreSupprimer
  7. Pour moi, la plupart des groupes écrivent des chansons en forme de carré, triangle ou de rond. Les Pixies brisaient les formes. Leur chanson n'avaient pas de formes préétablies. Pourtant, il y a des couplet et des refrains et des ponts, mais quand on écoute, on l'oublie. Et puis, il y avait un humour que j'aimais bien, un peu surréaliste, là où beaucoup de groupes restaient premier degré ou très sérieux.

    Pour JMC, oui, deux grands albums, indéniablement. Mais le premier contenaient aussi des formats de chansons qu'ils n'ont jamais rtrouvé par la suite. Dès le second, leur écriture est devenue plus sage et un peu plus formaté. Je regrette qu'ils n'aient jamais retrouvé cette fulgurance de Psychocandy (même si ce n'est pas celui que j'écoute le plus). On aurait dit qu'ils avaient peur de ne plus être pris au sérieux s'ils y revenaient.

    RépondreSupprimer
  8. Yo !
    J'étais au courant pour leur réformation, et heureusement sinon j'aurais été obligé d'écrire ''tout comme Till'' et je me connais je l'aurais mal vécu ...
    Et comme effectivement la pochette est à gerber je ne peux que l'essayer celui-ci, et je suis sûr qu'il va me plaire !
    Thanx JJ

    RépondreSupprimer
  9. La concurrence vient s'exprimer....;)
    Ouais JAMC c'est Darklands et Psychocandy surtout. Après....ben après il ne reste qu'à les écouter en live à cette époque. Pour la suite j'ai décroché comme j'ai décroché des derniers Pixies.

    RépondreSupprimer
  10. Le premier album était sympa, mais je n'ai pas eu envie d'écouter la suite. Ce mur de son m'électrise à peine ...
    J'aime beaucoup la façon qu'Audrey Songeval a de parler des Pixies: C'est exactement ça ! Il ont perdu cette alchimie sur les albums récents, il ne se passe plus rien, ou presque. Mais les quatre albums "originels" reviennent régulièrement me redonner le plein d'énergie et l'envie de danser.

    RépondreSupprimer
  11. aouh merci pour la soupe de raviolis aux calamars, à ranger à côté du strawberry's des damned et du tasty des demolition doll rods ha ha ha

    RépondreSupprimer