ARCHIVES

jeudi 27 avril 2017

DAVID SNUG : hommage à un journaliste proffessionel indaipandant



Pour réviser votre histoire du rock avec le génial David Snug, vous pouvez vous rendre sur le site Les Croniques D'1 Journaliste Proffessionel Indaipandant :
https://croniquesdiks.wordpress.com/
Vous pouvez également consulter son compte Facebook :
https://www.facebook.com/davidsnug
ou son blog, La Vie Est Trop Kurt :
https://davidsnugblog.wordpress.com/
ou acheter ses bouquins aussi délicieux que délirants.
Jimmy JIMI [Vous prendrez bien le temps d'un petit commentaire !]




mercredi 26 avril 2017

VARIOUS ARTISTS ~ Ras El Hanout [By Keith Michards] [C. 2016]



Voyez comme l'Afrique est étrangement boutiquée !
Au sud, on y trouve des musiques denses et graves, rythmées par des tempos très marqués. Dans sa partie la plus septentrionale, la musique est piquante, fruitée, légère comme un simoun effleurant la Méditerranée. Les arrangements sont sophistiqués, mettant à l'honneur les instruments à cordes.
L'imam intégriste de Brest prédisant à ceux qui écoutent de la musique qu'ils seront changés en singe ou en cochon, je comprendrais aisément que vous ne chargiez pas cette compile pleine de soleil. Il n'a pas tort : j'ai moi-même une gueule de chimpanzé et la queue en tire-bouchon !
قد يكون يومك حلو كالعسل (Que votre journée soit douce comme le miel)
Keith MICHARDS [Vous prendrez bien le temps d'un petit commentaire !]


01 - OMAR SOULEYMAN - Mawal Jamar
02 - CHEB MAMI- Meli Meli
03 - SHERINE - Da' El Saytara
04 - JADAL - Omr Jdeed
05 - RACHID TAHA - Ya Rayah
06 - ABED AZRIÉ - Zahrat Alkimia'
07 - ALIF - Holako
08 - MADELINE MATAR - Tabaak Saab
09 - KHALAS - Ablik
10 - AHMED MAGDY - Maba'etsh Ba'y
11 - NATACHA ATLAS - Andeel
12 - NAYA - Leih Bahebak
13 - HISHAM EL HAJJ & AMINA - Baladna
14 - IWAN - Akbar Kezzabi
15 - SOUAD MASSI - Kilyoum
16 - ANGHAM - Sa'at Kteer
17 - KHALED - Haya Haya
18 - ORANGE BLOSSOM - Ommaty
MP3 (320 kbps) + front cover



mardi 25 avril 2017

THE DANDY WARHOLS ~ Thirteen Tales From Urban Bohemia [2000]


En lisant leur nom pour la première fois, je ne pus m'empêcher de me demander quels étaient ces guignolos qui s'offraient à nous. Sans doute un énième groupe pensant qu'il suffit d'avoir une fille en son sein, une paire de fausses Wayfarer et une pédale de distorsion pour se prendre pour le nouveau Velvet Underground. Puis, je lus une interview où ils évoquaient leur ville, Portland, avec une belle tendresse. Dans le même entretien, ils racontaient qu'ils étaient potes depuis l'enfance et semblaient aussi amoureux des uns et des autres que de leur musique. Il était temps que je passe à l'acte. En fait, peu de velveteries à se mettre dans l'oreille, à moins d'avoir suffisamment de recul pour s'imaginer un Velvet ultra cool et super fun ! Avec ce troisième album, le quatuor montait le niveau d'un gros cran en nous offrant l'un des tout premiers chefs-d'oeuvre de l'an 2000. Le plaisir était souvent moins immédiat mais beaucoup plus long en bouche. Partout, le groupe semait des fausses pistes dans lesquelles il faisait bon s'abandonner. Pour les amateurs de références, on aurait dit du Kevin Ayers jouant dans le touffu labyrinthe des Stones. J'ai connu des parcours moins gracieux ! Aujourd'hui encore, chaque écoute m'apporte de nouvelles surprises, j'espère qu'il en sera de même pour les nouveaux arrivants.
Jimmy JIMI [Vous prendrez bien le temps d'un petit commentaire !]       


01 - Godless
02 - Mohammed
03 - Nietzsche
04 - Country Leaver
05 - Solid
06 - Horse Pills
07 - Get Off
08 - Sleep
09 - Cool Scene
10 - Bohemian Like You
11 - Shakin'
12 - Big Indian
13 - The Gospel
MP3 (320 kbps) + artwork


vendredi 21 avril 2017

JULIE LONDON ~ About The Blues [1957]


S'ils sont tous pourris, il y en a une qui me semble encore plus putride que tous les autres réunis. A deux jours des élections présidentielles, la seule chose sur laquelle tout le monde s'accorde, c'est que l'affreuse de l'affront national sera encore présente au second tour. J'ai honte pour mon pays (celui des Droits de l'homme ou celui des collabos ?). Dimanche, je sais que j'aurai besoin d'un bon disque de blues, et je ne choisirai pas n'importe lequel, mais celui d'une arienne ultra sexy qui chante d'une voix tellement suave et élégante la mélopée tragique des grands maîtres Nègres. 
Jimmy JIMI [Vous prendrez bien le temps d'un petit commentaire !]


01 - Basin Street Blues 
02 - I Gotta Right To Sing The Blues
03 - A Nightingale Can Sing The Blues 
04 - Get Set For The Blues
05 - Invitation To The Blues
06 - Bye, Bye Blues
07 - Meaning Of The Blues
08 - About The Blues
09 - Sunday Blues
10 - The Blues Is All I Ever Had
11 - Blues In The Night
12 - Bouquet Of Blues 
MP3 (320 kbps) + artwork 




jeudi 20 avril 2017

RAOUL VIGNAL ~ The Silver Veil [2017]


Le souci, quand on commence à prendre de l'âge, c'est que l'on a tendance à écouter beaucoup de disques de macchabées ou de jeunots qui, eux mêmes, ont déjà beaucoup écouté de disques de macchabées ! En même temps, je préfère défendre un Raoul Vignal qui essaye d'enregistrer son Pink moon, plutôt qu'un Daft Punk que l'on nous vend comme le sommet de la modernité, alors que les encasqués se contentent de proposer du disco mou à une jeunesse déjà passablement désœuvrées... The Silver veil ne va pas faire avancer le Schmilblick d'un millimètre, c'est l'oeuvre d'un jeune français qui a dû biberonner du Nick Drake, du Richard Thompson ou du Bert Jansch à longueur de nuits blanches. Pour autant, son magnifique album ne sonne pas comme un vulgaire copié collé. Il prolonge une superbe aventure, dont on osait à peine espérer qu'elle puisse encore se montrer aussi émouvante.
Jimmy JIMI [Vous prendrez bien le temps d'un petit commentaire !]


01 - Hazy Days
02 - Mine
03 - One
04 - Under The Same Sky
05 - Side By Side
06 - Dona Lura
07 - Whispers
08 - Bless You
09 - The Silver Veil
10 - Shadows
MP3 (320 kbps) + front cover
COOL 26


mercredi 19 avril 2017

FACES ~ You Can Make Me Dance, Sing Or Anything... [5CD] [Boxset 2015]


Ian McLagan, Kenney Jones et Ronnie Lane furent des saints martyrs de la cause rock'n'rollienne. Ils se firent successivement poignarder par Steve Marriott et Rod Stewart, leurs géniaux mais stupides chanteurs qui rêvaient de toujours plus de gloire et de grosses galettes. L'Histoire retiendra le nombre ahurissant de trésors offerts en pâture en moins d'une décennie... Contrairement à ce que pensent les malentendants et les simples d'esprit, les Faces représentaient bien davantage que des Rolling Stones du pauvre. Dans le miroir aux alouettes, ils proposaient un visage plus humain : bordélique à souhait (comme doit l'être un vrai groupe de rock'n'roll) et d'une tendresse infinie. Tant que vous ne posséderez pas ce coffret, votre discothèque ne pourra être que d'une affligeante tristesse ! Les Faces faisaient tout mieux que tout le monde, sans frime, mais avec l'élégance rare de piliers de pubs ! "You can make me dance, sing or anything..." C'est écrit dessus ! Rigoureusement INDISPENSABLE.
Jimmy JIMI [Vous prendrez bien le temps d'un petit commentaire !]        


The First STep [1970] :
01 - Wicked Messenger
02 - Devotion
03 - Shake, Shudder Shiver
04 - Stone
05 - Around The Plynth
06 - Flying
07 - Pineapple And The Monkey
08 - Nobody Knows
09 - Looking Out The Window
10 - Three Button Hand Me Down
11 - Behind The Sun [(Outtake) - Bonus Track]
12 - Mona - The Blues [(Outtake) - Bonus Track]
13 - Shake, Shudder, Shiver [(BBC Session) - Bonus Track]
14 - Flying [(Take 3) - Bonus Track]
15 - Nobody Knows [(Take 2) - Bonus Track]
MP3 (320 kbps) + artwork
COOL 25 A

Long Player [1971] :

01 - Bad 'N' Ruin
02 - Tell Everyone
03 - Sweet Lady Mary
04 - Richmond
05 - Maybe I'm Amazed
06 - Had Me A Real Good Time
07 - On The Beach
08 - I Feel So Good
09 - Jerusalem
10 - Whole Lotta Woman [(Outtake) - Bonus Track]
11 - Tell Everyone [(Take 1) - Bonus Track]
12 - Sham-Mozzal [(Instrumental - Outtake) - Bonus Track]
13 - Too Much Woman  [(For A Henpecked Man) (Live) - Bonus Track]
14 - Love In Vain [(Live) - Bonus Track]
MP3 (320 kbps) + artwork
COOL 25 B

A Nod Is As Good As A Wink… To A Blind Horse... [1971]

01 - Miss Judy's Farm
02 - You're So Rude
03 - Love Lives Here
04 - Last Orders Please
05 - Stay With Me
06 - Debris
07 - Memphis
08 - Too Bad
09 - That's All You Need
10 - Miss Judy's Farm [BBC Session - Bonus Track]
11 - Stay With Me [BBC Session - Bonus Track]
MP3 (320 kbps) + artwork
COOL 25 C

Ooh La La [1973]

01 - Silicone Grown
02 - Cindy Incidentally
03 - Flags And Banners
04 - My Fault
05 - Borstal Boys
06 - Fly In The Ointment
07 - If I'm On The Late Side
08 - Glad And Sorry
09 - Just Another Honky
10 - Ooh La La
11 - Cindy Incidently [BBC Session - Bonus Track]
12 - Borstal Boys [Rehearsal - Bonus Track]
13 - Silicone Grown [Rehearsal - Bonus Track]
14 - Glad And Sorry [Rehearsal - Bonus Track]
15 - Jealous Guy [Live - Bonus Track]
MP3 (320 kbps) + artwork
COOL 25 D

Stray Singles & B-Sides [C. 2015]

01 - Pool Hall Richard [2006 Remastered Single Version]
02 - I Wish It Would Rain (With A Trumpet) [Live  Remastered]
03 - Rear Wheel Skid [Remastered Single Version]
04 - Maybe I'm Amazed [Remastered Single Version]
05 - Oh Lord I'm Browned Off [Remastered Single Version]
06 - You Can Make Me Dance, Sing Or Anything [2006 Remastered Single Version]
07 - As Long As You Tell Him [Single Version]
08 - Skewiff (Mend The Fuse) [Remastered Single Version]
09 - Dishevelment Blues [Remastered Single Version]
MP3 (320 kbps) + artwork
COOL 25 E





mardi 18 avril 2017

JOHN WARREN GEILS JR.


Je ne sais pas écrire d’éloges véritables et si elles doivent être funèbres c’est encore pire. Ce n’est pas ce que je préfère pour écrire ce que je pense. Je choisis toujours un biais tordu (comme dirait Léon Pléonasme, un cousin du côté de ma femme) et si je suis le seul à le comprendre c’est encore mieux. Mes guitar-heroes c’est pareil, s’ils peuvent être tordus c’est pas plus mal. J. Geils n’était pas tordu, je ne sais pas si c’était un vrai héros mais son groupe portait son nom et personne, en gros, ne connaissait sa tronche : elle est pas bonne celle-là ? Voilà, John Warren Geils Jr. est mort et moi ben ça me fait un peu mal.
Everett W. GILLES [Vous prendrez bien le temps d'un petit commentaire !]