ARCHIVES

jeudi 20 avril 2017

RAOUL VIGNAL ~ The Silver Veil [2017]


Le souci, quand on commence à prendre de l'âge, c'est que l'on a tendance à écouter beaucoup de disques de macchabées ou de jeunots qui, eux mêmes, ont déjà beaucoup écouté de disques de macchabées ! En même temps, je préfère défendre un Raoul Vignal qui essaye d'enregistrer son Pink moon, plutôt qu'un Daft Punk que l'on nous vend comme le sommet de la modernité, alors que les encasqués se contentent de proposer du disco mou à une jeunesse déjà passablement désœuvrées... The Silver veil ne va pas faire avancer le Schmilblick d'un millimètre, c'est l'oeuvre d'un jeune français qui a dû biberonner du Nick Drake, du Richard Thompson ou du Bert Jansch à longueur de nuits blanches. Pour autant, son magnifique album ne sonne pas comme un vulgaire copié collé. Il prolonge une superbe aventure, dont on osait à peine espérer qu'elle puisse encore se montrer aussi émouvante.
Jimmy JIMI [Vous prendrez bien le temps d'un petit commentaire !]


01 - Hazy Days
02 - Mine
03 - One
04 - Under The Same Sky
05 - Side By Side
06 - Dona Lura
07 - Whispers
08 - Bless You
09 - The Silver Veil
10 - Shadows
MP3 (320 kbps) + front cover
COOL 26


8 commentaires:

  1. Merci Jimmy,
    Beau billet qui traduit ce que j'ai aussi ressenti à l'écoute de cet album qui sans révolutionner la musique nous propose de magnifiques voyages.
    Et les références aux "grands anciens" ne sont pas imméritées loin de là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai écouté en boucle pendant plusieurs jours et je n'hésiterai pas à y retourner. Cool Raoul!

      Supprimer
  2. Belles références. Si votre ramage se rapporte à votre plumage...
    Le titre me disait quelque chose, c'est vrai que j'ai vu passer le disque chez New Album Releases.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est finalement dans le folk pure et simple que les nouveautés se font souvent les plus belles.

      Supprimer
  3. Il est si classieux ce disque. J'ai essayé de lui rendre grâce par ici : www.indierockmag.com/article28790.html
    Merci Talitres pour la mise en avant de ce catalogue si passionnant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Enfin un troisième commentaire. Soit je n'ai pas été bon (ce qui m'étonnerait!), soit les gens ont eu peur de sa moustache!

      Supprimer
  4. Vraiment très chouette ce disque ! Une vraie bouffée d'oxygène. Tout en simplicité (apparente).
    J'aime aussi beaucoup la manière dont il fait sonner sa guitare, on dirait une harpe par moment... J'ai même pensé à Stivell sur certains passages.

    RépondreSupprimer
  5. superbe disque en effet...dans la même lignée que ceux de Johan Asherton... "hazing days" titre de chanson prémonitoire ?

    RépondreSupprimer