ARCHIVES

mercredi 10 mai 2017

CARMEN SOUZA ~ Creology [2017]


Le printemps continuant à faire son timide, il nous faut des substituts. Creology, le magnifique nouvel album de la délicieuse Carmen Souza remplit mieux que son office en réchauffant les os et le cœur. Après Epistola, disque acclamé par toutes les revues de jazz, la troublante chanteuse portugaise d'origine cap verdienne (toujours soutenu par Pascal Theo, son superbe contrebassiste), retourne à ses racines créoles. De sa voix espiègle, elle nous guide à travers le voyage musical de ses ancêtres, parcours transatlantique unique de la Nation Créole. Poussés par une rythmique infernale, vous découvrirez les magnificences du Cap Vert, de l'Angola ou du Mozambique avant de rejoindre les rivages de la Nouvelle Orléans. Envoûtant de bout en bout.
Jimmy JIMI [Vous prendrez bien le temps d'un petit commentaire !]


01 - Ligria
02 - Senhorinha
03 - Upa Neguinho
04 - Pretty Eyes
05 - Mon Di Deus
06 - Xinxiroti
07 - Tud Tem 1 Razăo
08 - London Light
09 - Kem Ka Tem Cabeca
10 - Homem Musica
11 - Escuta Moçambique
12 - Creology
MP3 (320 kbps) + front cover


7 commentaires:

  1. 100% d'accord avec toi. Un disque riche d'une grande musicalité et qui se joue des styles avec malice, avec des musicien que je suppose excellents qui jouent juste sans en faire trop, un vrai numéro d'équilibriste.
    Et au milieu de tout ça, il y a CARMEN SOUZA. A la fois mutine, nonchalante et d'un naturel fou. D'ailleur, on ne sait pas si elle chante, si elle parle ou si elle s'amuse.

    Un grand merci, Jimmy, pour la découverte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis rassuré, j'ai encore un peu de flaire! Je ne la connaissais pas, je me suis jeté dessus pour son joli minois et pour le titre.
      Sinon, elle chante et elle parle et elle s'amuse! Elle joue, aussi!

      Supprimer
  2. Wah ! Cet album est énorme. Chaque morceau rend hommage à un pays différent. On croit y rencontrer Dave Brubeck, Joni Mitchell et Jaco Pastorius en sautant d'une plage à l'autre. J'ai particulièrement aimé "Upa Neguinho", hommage à Elis Regina.

    RépondreSupprimer
  3. Woah! Quelle merveille! J'avais perdu votre trace depuis les "bruits magiques", mais je suis bien content de vous retrouver avec cet album! Très belle découverte! Merci beaucoup!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas comment tu as fais pour perdre ma trace sachant que l'adresse d'Absolutely Cool est notée sur le dernier post des Bruits Magiques... Au plaisir de te relire bientôt maintenant que nous nous sommes retrouvés!

      Supprimer
    2. Je veux dire que je n'étais pas encore venu ici (même si j'avais bien noté l'adresse ;) )

      Supprimer