ARCHIVES

lundi 6 novembre 2017

IAN DURY ~ New Boots And Panties !! [40th Anniversary Edition] [4CD] [1977]


Quand j'étais gamin, j'adorais miser mon petit flouze sur de la marchandise de contrebande (souvent à la limite de l'écoutable)... Aujourd'hui, il ne se passe guère de semaines sans qu'on nous propose du live et de la demo en veux-tu (ou pas), en voilà ! La raison voudrait que j'ignore tous ces machins qui ont tendance à diluer l'oeuvre, mais, dans ma tête, un gosse hurle : "entasse, ça pourra toujours servir !" La version Deluxe de New boots and panties !! n'a guère plus d'un an et on voudrait déjà nous refourguer celle-ci. A l'album joliment remasterisé et aux demos ont été ajoutés un lot de choses plus ou moins rares et un concert millésimée (il ne manque que Ian chantonnant sous la douche et Ian sifflotant en faisant popo !). S'agissant d'un des disques les plus cool de tous les temps, j'ai écouté le morveux, et j'ai entassé. Je suppose qu'on ne se refait pas. Cela me donne l'occasion de vous en parler une nouvelle fois et je ne suis pas certain que ce soit du luxe. Cet album est un sommet de coolitude absolue. Pour beaucoup, c'est du charabia de vendeur de bagnoles d'occasion. Or, pas du tout ! Cela signifie que vous pouvez l'écouter à n'importe quelle heure, quelque soit la saison ou votre état d'esprit et qu'il vous fera toujours le même bien fou. Il s'agit d'un immense disque de rockandpopandsoulandfunkandskaandandsoon administré avec l'air de ne pas y toucher par une bande de gars touchant méchamment leur bille mais bien décidés à ne pas fanfaronner plus que nécessaire. En une poignée de secondes, ce chef-d'oeuvre que tous les punks écoutaient pour s'extraire de la furia ambiante peut vous transformer en petit frère de Jimmy Dean relevant le col de son blouson cramoisi avant de s'en aller affronter l'existence... Miracle de la ratatouille fusionnelle, si les influences musicales sont essentiellement ricaines, Ian et ses sorciers sont parvenus à lui donner un savoureux goût de pluie et d'arrière salle de pub typiquement British. Rigoureusement Indispensable.
Jimmy JIMI [Vous prendrez bien le temps d'un petit commentaire !]             


CD1 :
01 - Wake Up & Make Love With Me
02 - Sweet Gene Vincent
03 - I'm Partial To Your Abracadabra
04 - My Old Man
05 - Billericay Dickie
06 - Clevor Trever
07 - If I Was With A Woman
08 - Blockheads
09 - Plaistow Patricia
10 - Blackmail Man
CD2 :
01 - Sex & Drugs & Rock & Roll
02 - Razzle In My Pocket
03 - You're More Than Fair
04 - England's Glory [Live]
05 - Close To Home
06 - Two Steep Hills
07 - Sex & Drugs & Rock & Roll [BBC John Peel Sessions, 12-12-1977]
08 - Clevor Trever [BBC John Peel Sessions, 12-12-1977]
09 - Sweet Gene Vincent [BBC John Peel Sessions, 12-12-1977]
10 - Blockheads [BBC John Peel Sessions, 12-12-1977]
CD3 :
01 - Wake Up & Make Love With Me [Demo]
02 - Sink My Boats [Demo]
03 - Apples [Demo]
04 - England's Glory [Demo]
05 - Tell The Children [Demo]
06 - I Made Mary Cry [Demo]
07 - Sweet Gene Vincent [Backing Track] [Demo]
08 - Blackmail Man [Demo]
09 - My Old Man [Demo]
10 - Something's Going To Happen In The Winter [Demo]
11 - Wifey [Demo]
12 - Sink My Boats [Alternate Version] [Demo]
13 - I'm Partial To Your Abracadabra [Demo]
14 - If I Was With A Woman [Demo]
15 - Sex & Drugs & Rock & Roll [Demo]
16 - Clevor Trever [Demo]
17 - Blockheads [Demo]
CD4 :
01 - Sex & Drugs & Rock & Roll [Live At The Paris Theatre, London, 01-07-1978]
02 - Wake Up & Make Love With Me [Live At The Paris Theatre, London, 01-07-1978]
03 - Clevor Trever [Live At The Paris Theatre, London, 01-07-1978]
04 - Plaistow Patricia [Live At The Paris Theatre, London, 01-07-1978]
05 - I Made Mary Cry [Live At The Paris Theatre, London, 01-07-1978]
06 - What A Waste [Live At The Paris Theatre, London, 01-07-1978]
07 - Blockheads [Live At The Paris Theatre, London, 01-07-1978]
08 - If I Was With A Woman [Live At The Paris Theatre, London, 01-07-1978]
09 - Upminster Kid [Live At The Paris Theatre, London, 01-07-1978]
10 - Sweet Gene Vincent [Live At The Paris Theatre, London, 01-07-1978]
11 - Sex & Drugs & Rock & Roll (Reprise) [Live At The Paris Theatre, London, 01-07-1978]
MP3 (320 kbps) + front cover


31 commentaires:

  1. Comme un vin qui révèlerait ses qualités en vieillissant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'il révélait déjà ses qualités à l'époque. Ce disque m'éclatait à 15 ans et il continu de le faire aujourd'hui. C'est un magnifique antidépresseur.

      Supprimer
  2. Il m'amusait à l'époque et ça n'est que maintenant que je commence vraiment à l'apprécier dans toute sa richesse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a une grosse richesse musicale et c'est vrai qu'on ne s'en aperçoit pas forcément quand on danse dessus (par exemple - parce que le premier titre, n'est-ce pas, peu donner envie d'autre chose!).

      Supprimer
    2. je ne danse pas :) (sauf un peu sur "dancin' fool" bien sûr ^^) mais je comprends l'idée.
      en revanche je suis comme itisreallyisname ? je suis un peu (bcp) passé à côté de cet album, ce n'est pas ce que j'écoutais à l'époque... je ne l'ai découvert qu'il y a peu, du coup je le côté "gâteau à la crème avec supplément de crème" de tout ces cd, ça n'est pas pour me déplaire :)
      merci du partage

      Supprimer
    3. Et la chantilly est gratos sur simple demande, grand gourmand !

      Supprimer
  3. Il y a comme ça des artistes qui rentrent dans une triste case: "jamais envie d'écouter". Malheureusement pour Ian DURY, je l'ai rangé là. Je ne pense aucun mal de lui et de sa musique, au contraire, il était effectivement très intéressant, spirituel, humain, tout ce que j'aime chez un individu, mais je prends toujours un autre disque à la place quand j'hésite à l'écouter.

    Je vais tacher de le mettre sur ma clé USB pour toute la semaine pour y remédier. En tout cas, c'est en rabâchant comme tu le fais qu'on finit par marquer les esprit. Et tu as déjà réussi avec les Faces. Par contre, tous ces bonus me ferait presque fuir! Heureusement qu'il y a des liens différents.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le CD1 devrait te suffire pour le moment. Un jour, tu te diras: "mais pourquoi je ne l'ai pas écouté plus tôt?". Ce disque rend heureux, rend meilleur, rend plus beau!

      Supprimer
  4. Rigoureusement indispensable et coolitude absolue, je suis complètement d'accord avec toi.

    Mais au contraire de toi, j'ai tendance à écouter la petite voix du cynique qui sommeille en moi et qui me dit "Contente de la merveille originelle et laisse tomber ces versions, rééditions, remasterisation etc etc qui sont plus l'oeuvre du gros business que de l'artiste."

    Bref, réécouter régulièrement ID, quel bonheur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout de même, des "live" de Ian Dury, il n'y en a pas tant que ça, et c'est toujours du fortement jouissif!

      Supprimer
    2. Tu as [encore] raison et c'est pour ça que je prends le CD4, merci pour ça. C'est vrai, je ne crois pas avoir de live de Ian Dury.

      Supprimer
    3. Si tu n'en as pas, c'est que tu as manqué mon post sur l'excellent live à Rockpalast...

      Supprimer
    4. C'est fort possible, j'ai des périodes d'absence assez longues. Mais j'ai un mot d'excuses, j'écoutais le dernier Sardü [running gag inside]

      Supprimer
    5. T'appelles ça un gag maintenant ... t'es vraiment un branleür !

      Supprimer
    6. Je pensais au gag pour bâillonner Sardü.
      Mais ça n'empêche pas la fin de ta phrase d'être pertinente. C'est un art de vivre.

      Supprimer
  5. Je n'aime pas commenter un post avant d'avoir écouté l'album dont il s'agit. Mais là, aucun risque, ce disque ne quitte jamais vraiment ma platine, que ce soit en vinyle, en CD ou en fichier hi-res. Et moi j'aime bien toutes les versions alternatives, les demo et tout ça. Même si elles n'ont que rarement un réel intérêt musical.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Te voilà servi, régale-toi comme il se doit!

      Supprimer
  6. Des hits planétaires dans des disques ultra-cool et velus : autres temps, autres mœurs ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'y avais pas songé, mais c'est tout ce qu'il y a de plus perspicace.

      Supprimer
    2. J'espère juste que c'est pas mon côté ''c'était mieux avant'', ce syndrome contre laquelle je lutte de toutes mes forces sans gagner à tous les coups ...

      Supprimer
  7. Album le plus cool de la terre du monde ? Peut-être. En tous cas, Sex & Drugs & Rock'n'roll, la chanson la plus cool de la terre du monde elle est pas sur l'album original. C'est pas cool.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ian Dury était un humaniste, il savait que s'il ajoutait "Sex & drugs & rock'n'roll" a cet album, il allait tuer la concurrence! Cela dit, il y en a deux versions sur le CD 2.

      Supprimer
    2. Dire que j'ai failli déplacer mes 40 bouteilles d'apéro posées sur le coffre abritant mes vinyles... Pour vérifier cette absence de "sex..." mais en fait je suis certains l'avoir et j'ai lu que rapidement il avait été ajouté sur la face 2. J'ai dû l'acheter à ce moment là.
      Voilà pour l'anecdote.
      "Cool" tiens, je vais retenir cette référence comme définition, moi qui avait tendance à mettre ce terme sur JJ Cale, mais je confonds donc Cool et Nonchalant/indolent...
      Cet album, je n'ai qu'un regret, il ouvrait vers d'autres horizons que je n'ai pas su explorer à l'époque, il y a avait de quoi s'attaquer à la Soul Music, plus cool que ça...

      Supprimer
    3. Comme je l'expliquais à l'ouverture de ce blog, le mot: "cool" est indéfinissable, et c'est pourquoi il est tellement cool!

      Supprimer
    4. Je trouve Ian Dury cool et Baxter Dury nonchalant. Mais ça n'engage que moi.

      Supprimer
    5. Eh bien puisque je suis de mauvaise humeur je râlerai parce qu'il n'y a que DEUX versions de Sex & Drugs & Rock'n'Roll et j'attendrai donc l'an prochain la version super mega deluxe en bluray en espérant qu'il y en ait 8 !

      (mauvaise) blague à part, je suis tombé sur ces sessions d'XTC un peu pintés qui se lâchent sur du Led Zep, je trouve ça cool aussi...

      http://www.xtc4u.org/drunken.html

      Supprimer
  8. Au début, j'aimais bien Baxter, mais je me suis lassé; je trouve que ça fait trop disques enregistrés dans la cuisine. Le minimalisme à ses limites.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Son côté nonchalant justement. Un peu dilettante, on dirait qu'il fait ça pour s'amuser de temps en temps mais sans en avoir besoin / prendre le truc au sérieux.
      Avec l'héritage de papa il doit pouvoir se permettre ça.

      Supprimer
    2. Son dernier album vient s'ajouter à la liste des albums dits "du divorce ou de la séparation", ce qu'on peut considérer comme "sérieux" et j'entends toujours la même boîte à rythmes riquiqui et autres instruments de cuisine...

      Supprimer
    3. Pas encore écouté, j'en suis resté à "It's a pleasure" qui n'en était pas vraiment un. Plutôt moyen imho.

      Supprimer
  9. Merci pour cette découverte (les démos et live). Etrange que le cd 01 ne reprenne pas exactement l'album vinyle original en mettant le fameux sex & drugs & r'n'r sur le cd 02...
    Bref c'est pas grave vu qu'il y est notamment cette démo qui dès l'intro ma fait dire que j'allais découvrir quelquechose ! et pour de la démo, c'est superbement enregistré ! Ca été fait chez Stiff Rds aussi ?? En tout cas génial et merci !

    RépondreSupprimer