ARCHIVES

mercredi 14 février 2018

MELODY GARDOT ~ Live In Europe [2018]


Au début, j'ai cru qu'il s'agissait d'un fake ! J'avoue que je comprends difficilement cette pochette (osée dans tous les sens du terme). Je suppose qu'après son terrible accident, la rééducation en fauteuil, puis avec canne, et les concerts où elle se cachait en fond de scène sous des chapeaux et des lunettes noires, Melody Gardot a voulu s'offrir dans le plus simple appareil... A l'intérieur, aussi, elle dévoile toute son intimité. Tout de suite, les indépassables vers de L'Invitation aux voyages de Baudelaire viennent à l'esprit : "Là, tout n'est qu'ordre et beauté, Luxe, calme et volupté." Mais la perfection ne tourne jamais à la démonstration et ne saurait éteindre une seule seconde le swing débordant de grâce. Selon la formule consacrée, ce premier live officiel (enregistré entre 2012 et 2016 sur le vieux continent) est beau à pleurer, mais il est également beau à rire (il suffit d'écouter son superbe fou rire sur la seconde version de Baby I'm a fool). Vous pouvez laisser tourner en boucle jusqu'à atteindre lentement les rives du coma extatique !
Jimmy JIMI [Vous prendrez bien le temps d'un petit commentaire !]  


01 - Our Love Is Easy
02 - Baby I'm A Fool
03 - The Rain
04 - Deep Within The Corners Of My Mind
05 - So Long
06 - My One And Only Thrill
07 - Lisboa
08 - Over The Rainbow
09 - (Monologue) Special Spot
10 - Baby I'm A Fool
11 - Les Etoiles
12 - Goodbye
13 - (Monologue) Tchao Baby
14 - March For Mingus
15 - Bad News
16 - Who Will Comfort Me
17 - Morning Sun
MP3 (320 kbps) + artwork
COOL 97A


36 commentaires:

  1. Pochette étrange en effet... se mettre à nu (s'agit-il d'elle sur la photo ?) certes, le message est limpide... mais face à une salle vide...
    Je ne l'ai pas encore écouté (mais téléchargé illico) et j'en attends le plus grand bien après l'audition d'un bootleg "Live in Berlin" (qualité sonore quasi-parfaite, revenir ici demain pour celles et ceux que ça intéresse, parce que ce soir c'est Saint-Valentin) qui révèle des versions en public peu différentes des versions en studio, mais où sont préservées toutes leurs qualités de délicatesse, de frisson, d'émotion, ce qui n'allait pas de soi(e?)... et un sacré sens de l'humour aussi !

    RépondreSupprimer
  2. Le genre de frisson qu'une Diana Krall serait bien incapable de nous communiquer... qu'un public amateur de variété jazzifiante bien troussée l'apprécie, je peux le comprendre, mais que beaucoup de critique de jazz ( = improvisation, liberté, audace) se pâment devant elle...
    Yes, Melody, you're my thrill !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rarement entendu quelque chose de plus soporifique qu'un album de Diane Krall...

      Supprimer
    2. Jamais entendu Melody se prétendre, comme l'autre, une chanteuse de jazz et pourtant elle sait nous en communiquer la quintessence...

      Supprimer
  3. Encore plus fort que le bas & portes jarretelles de Madame Costello!
    Bien que l'album ait été enregistré à des dates et des lieux différents, les enchaînements se font comme par magie. Je suis tombé amoureux de ce disque (ça tombe bien je suis tout seul à la Saint-Machin)!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'une a fait dans la vulgarité, l'autre dans le dénuement...

      Supprimer
  4. De kwaaaaa On dit du mal de Madame Costello (si elle l'est encore, je suis toujours en retard sur ces sujets) Vous êtes hein? Justement sévère sur son "Glad Rag Doll" dont le répertoire était risqué, fallait bien racoler... Et c'est un album que j'aime me passer régulièrement comme un bon Woody.
    L'album de Mm Gardot, grande affiche dans le métro, inattendu. On pourrait être plus critique sur l'intention de cette photo peut-être truquée. Au moins interloquateur! Mais reste un bon album, ça je suis bien d'accord. Juste avant le printemps, je prends.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai essayé plusieurs fois Miss Krall, mais, pour moi, ça demeure du jazz de salon de thé!

      Supprimer
  5. Je l'ai vue en interview samedi soir. Je l'ai trouvée très touchante, mais on sent une force extraordinaire en elle. C'est bien elle sur la pochette. Elle l'interprète un peu comme une résurrection, après toutes les épreuves qu'elle a subies.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour les infos, on voit bien là le spécialiste en jazz!

      Supprimer
  6. Le 1er lien ne marche a priori pas.
    Je ne connais pas la dame mais ke dirais qu'elle cache bien son jeu ^-^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y avait effectivement un problème avec le premier lien, je viens de réparer. Tu devrais tenter!

      Supprimer
  7. J'ai écouté une fois..sans connaitre le contexte, ni l'image... vais-je avoir les même oreilles ??

    RépondreSupprimer
  8. J'ai commenté cet album sur le site de Lyc. Je ne m'étais jamais vraiment intéressé à Melody Gardot auparavant. Mais maintenant, après avoir écouté cet album entièrement composé de moments de communion avec le public, et entre musiciens, je ne l'écouterai plus jamais de la même manière.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au fil de l'album, on devient complice de Melody Gardot, on assiste à des moments de grâce comme il en existe quelquefois quand le concert sort du cadre, qu'il se passe quelque chose.

      Supprimer
    2. Il y a des éclats de rire, des interactions avec le public, des interventions en français à mille lieux de la froideur que je croyais connaître de Melody Gardot.

      Supprimer
    3. Et que je crois toujours déceler chez la grande professionnelle qu'est Diana Krall.

      Supprimer
    4. Last but not least, la pochette ! Une pochette d'anthologie.

      Supprimer
    5. Je laisse mon Petit Ecolier de Lu à qui me fournit la photo vue de la salle.

      Supprimer
    6. Mais je comprends ta curiosité..

      Supprimer
    7. Il n'y a rien de pire au monde que "les grands professionnelles"!

      Supprimer
    8. Toi qui aime le jazz et les musiques voyageuses, je te conseille fortement: "The Absence"...

      Supprimer
    9. Je l'ai. Je ne l'ai jamais écouté...

      Supprimer
  9. Melody Gardot "Bootleg" (live in Wien 2010 & Lugano 201?)
    http://www34.zippyshare.com/v/z81ikU1t/file.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très bonne qualité de son pour un bootleg. C'est rare.

      Supprimer
  10. les fichiers ont disparu?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://uploaded.net/file/s6uyrc6u/MG4rd0tL1v31n3ur0p3tcv.rar
      MDP : laspikedeLycmusic

      Supprimer
  11. Je trouve qu'on sent bien la dimension live. Mais ça donne aussi terriblement envie d'être dans la salle. Merci Jimmy pour la découverte. Un sacré p'tit bout de femme en tout cas!

    RépondreSupprimer
  12. bonjour
    Les fichiers ont été supprimés?
    merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://uploaded.net/file/s6uyrc6u/MG4rd0tL1v31n3ur0p3tcv.rar
      MDP : laspikedeLycmusic

      Supprimer
    2. bonjour
      Arrivé trop tard??
      fichiers supprimés
      Cordialement

      Supprimer