ARCHIVES

lundi 30 octobre 2017

HÜSKER DÜ ~ Zen Arcade [1984]


"I Was Standing By The Sea."
Où il sera question de double-albums. Mais pas que. De Bob Mould aussi il sera question, je vous ai déjà emmerdé avec Bob Mould, les plus anciens d’entre vous s’en souviendront. Double nickels on the dime, en voilà un fameux de double-album. Écrit en tout petit au dos de sa jaquette : "Take That, Hüskers !" Ce n’était là qu’un message hautement révérencieux des Minutemen à leurs collègues de label qui venaient de les mettre sur le cul avec ce Zen arcade de feu et les auront incités à sortir eux-même ce double-album de, euh… feu (là je parle de Double nickels, vous suivez ?) Tiens, à-propos de révérence on peut pas dire que ce soit le le fort de Paulo et ses Mats et pourtant, ce putain de morceau sur leur premier album: Something to Dü, vous faut un dessin ? Le voilà le dessin : les Replacements ne seraient pas devenus le plus Grand Groupe du Monde (de 1987) s’ils n’avaient pas longtemps ferraillé avec le Plus Grand Groupe du Monde (de 1984). Les murs du First Avenue et son annexe 7th Street Entry en tremblent encore 40 ans plus tard, sacré vivier que cette Minneapolis Area dans les 80’s. C’est pas le fantôme de Roger Nelson qui dira le contraire. Greg Norton lui (c’est le troisième larron) nous expliquera tout ça en renvoyant l’ascenseur dans ce fameux Color me obsessed dont je vous ai tant perlé mais que vous avez pourtant oublié. Un putain de bassiste ce Norton ! Mais revenons donc à Zen arcade. Où il ne sera par contre pas question de producteur  ni de production. Je sais que beaucoup d’entre vous êtes attachés aux plus brillants spécimens de la profession, moi aussi mais c’est juste pour ramener ma science, en fait bien-produit mal-produit je m’en carre tant qu’on a l’émotion (et des trucs à raconter …) Donc là pas d’inquiétude, faut dire que le budget du truc s’est élevé à 3200$ TTC. Même en 83 c’est un peu comme au tribunal, quand t’as pas un rond tu prends l’avocat commis d’office, là c’est le producteur-maison de chez SST. J’ai bien lu son nom mais je lai oublié et je suis sûr que vous ne me le réclamerez pas. Je dis 83 parce que c’est l’année de son enregistrement, il est bien sorti en 84. Enfin, l’année… le mois plutôt, octobre. Enfin le mois… 40 heures pour l’enregistrer (tout en une seule prise à 2-3 morceaux près), 40 autres pour le mixer et c’est parti. Où l’on découvre qu’il n’est pas besoin de Producteur pour construire un Mur du Son. Et l’anéantir dans la foulée, comme un barrage qui explose et déverse son maelström, sauf qu’ici il est incandescent. Laissez-vous emporter de bout en bout, c’est impératif, pour comprendre comment les Hüskers ont pu en arriver là. Vous entendrez les heures passées à improviser/répéter dans cette église devenue squat à Saint-Paul la jumelle. Vous suivrez l’itinéraire de cet ado qui cherche à s’extirper d’un quotidien glauque, désespéré et violent pour une vie meilleure… mais je n’irai pas plus loin. S’il vous en prend l’envie vous trouverez ailleurs tous les détails de cette histoire. Car non cet album n’est pas que double, c’est aussi un concept. Un Quadrophenia thrash, oui avec deux h, ai-je lu quelque part … Mais ce seront là des Who dépenaillés, affamés et débarrassés de tout superflu tel que Roger Daltrey. Aaahhhh je vous entend déjà gueuler là mais j’m’en fous j’en démordrai pas. On garde Entwistle bien sûr, voir plus haut. Quant à Moon je vous laisse poursuivre.Où non, l’analogie n’est pas stupide entre ces double-albums, mais jamais je ne citerai  Tommy. Comme il se doit dans ces cas-là (le concept) et ne m’en voulez pas si j'insiste, il est impératif de s’immerger totalement et d’enchaîner les morceaux de bout en bout, interludes acoustiques où à cordes y compris. La récompense c’est que si vous tenez jusque-là le dernier vous laissera sonnés, hagards, perdus, c’est une promesse. Où donc il ne sera pas question d’isoler telle ou telle chanson. A moins que… à moins que je ne vous parle de ce truc que je me passe en boucle depuis des semaines et croyez-moi j’exagère pas : en boucle. Bah ouais moi j’le connais le concept je m’autorise des écarts. Enfin, je m’autorise rien, je suis juste envoûté par Pink turns to blue, ses lyrics terrifiants, son imparable refrain et ce court solo à ranger dans ce que Bob Mould cet étonnant ferrailleur hardcore a produit de meilleur, sans esbroufe aucune, pas le genre de la maison, hey, quand il faut le sortir en concert à 200 à l’heure il… sort. C’est pourtant son alter-ego (et batteur extraordinaire, et futur ennemi mortel…) qui a composé et illumine de son aura ce diamant radio-actif et désespéré. Grant Hart est un génie que j’ai honte d’avoir longtemps négligé, aveuglé que j’étais par Mould et son parcours/discours implacable/impeccable. Il m’a véritablement conquis, le mot est faible, en 2013 à la sortie de The Argument cet immense double-concept-album (bingo !) basé sur une nouvelle de John Milton et un inédit de William Burroughs. Ce disque j’ai longtemps voulu vous en parler mais je ne savais pas comment l’aborder. Son côté cérébral peut-être, ce qui est loin d’être une insulte je m’empresse de le préciser, je ne me sentais juste pas à la hauteur. Mais voilà, aujourd’hui j’avais besoin de me livrer un peu et je n’ai rien trouvé de plus adapté que Zen arcade et son déluge de coups et blessures électriques. Et cérébraux, oui, cérébraux aussi. Grant Hart et moi sommes nés la même année (et un 18, chiffre-clé pour moi) mais depuis le 13 septembre dernier il n’aura plus jamais le même âge que moi. Où même sous un déluge certains coups font plus mal que d’autres.
Everett W. GILLES [Vous prendrez bien le temps d'un petit commentaire !]



01 - Something I Learned Today
02 - Broken Home, Broken Heart
03 - Never Talking To You Again
04 - Chartered Trips
05 - Dreams Reoccurring
06 - Indecision Time
07 - Hare Krsna
08 - Beyond The Threshold
09 - Pride
10 - I'll Never Forget You
11 - The Biggest Lie
12 - What's Going On
13 - Masochism World
14 - Standing By The Sea
15 - Somewhere
16 - One Step At A Time
17 - Pink Turns To Blue
18 - Newest Industry
19 - Monday Will Never Be The Same
20 - Whatever
21 - The Tooth Fairy And The Princess
22 - Turn On The News
23 - Turn On The News
24 - Reoccurring Dreams
MP3 (128 kbps) (par respect pour ce son brûlant qui ne tolérera rien d’autre) + front cover



31 commentaires:

  1. http://www99.zippyshare.com/v/uj9AsK5v/file.html

    Pour les maniaques qui, comme moi, ne tolère que le 320 - même quand il s'agit de sons brûlants !

    RépondreSupprimer
  2. Ce disque est de toute beauté. Une beauté authentique, sauvage et incandescente. Et il n'y a pas beaucoup de double qui lui font concurrence.
    Et il forme vraiment un tout. Je suppose qu'en sortant certaines chansons, on les trouverait plus faibles, mais mise à côté des unes aux autres, elles se transcendent.
    Ecouter ce disque, c'est un peu basculer de l'autre côté du miroir... et découvrir que de le côté qu'on a quitté était en fait tout déformé (ça ne veut rien dire et personne ne va me comprendre, mais ça fait rien).

    RépondreSupprimer
  3. @JJ: aïe, il fait mal aux oreilles ton 320 ...
    @Audrey : ce disque est une expérience, mais comme ça veut rien dire non plus tu le décris quand même mieux ! C'est effectivement un tout mais nombre de ses chansons furent des piliers des concerts du groupe. Ils les commençaient très régulièrement par Something I Learned Today par exemple.
    Thanxxxx

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai pas envie de rentrer dans un débat technique, sauf, peut-être, pour dire que le 128 annihile toutes les subtilités - et ce n'est rien d'écrire que ce disque en contient, même s'il a été enregistré "à l'arrache". Je l'ai réécouté ce matin en allant au boulot, et j'ai failli ne pas retrouver le chemin, sans doute à moitié parti de l'autre côté du miroir cité par Audrey.

    RépondreSupprimer
  5. Oui, pas facile à décrire ce putain de disque et son climat si particulier. En tous cas, joli hommage à Grant Hart.
    Côté pertes plus récentes, il y a aussi Fats Domino, l'homme et son age étaient respectables.
    Et puis, cela me fait beaucoup plus mal aux articulations (et à l'âme), la capitulation définitive (du coeur) de Tom Petty, avec vraiment peu de bruit sur les blogs, y compris celui-ci. Mon grand respect au chevelu blondinet.
    Gil

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu veux rendre hommage à Tom Petty, mon blog t'est grand ouvert.

      Supprimer
    2. Merci Jimmy pour cette main tendue. Je n'ai pas le temps de réaliser un post personnel à la hauteur.
      Pour les curieux, le lien suivant pourra être utile : http://www.lefigaro.fr/musique/2017/10/03/03006-20171003ARTFIG00015-le-rockeur-tom-petty-idole-americaine-est-decede.php
      Hé oui, l'homme (l'humaniste) a été considéré aux USA comme l'égal du Boss et a joué un rôle social de premier ordre.
      Il vous reste à (ré)écouter ses albums, fort !
      Gil

      Supprimer
  6. @JJ : tu sais bien que ça fait partie du jeu ... ceci-dit 320 ça fait sens pour un disque à 3200 !
    @Gil : pour TP je suis à deux doigts du mea-culpa (mais je suis feignant donc la vraie excuse est là ...) pour n'avoir jamais parlé de lui ici, maintenant ou de son vivant. Ce mec est (était) pour moi un vrai Boss, bien plus intéressant et multi-facettes que l'image dont on veut bien l'affubler. Et merci pour ton compliment !

    RépondreSupprimer
  7. beau texte et bel hommage
    disque juste énorme & indépassable (New Day Rising juste derrière ;) )

    RépondreSupprimer
  8. Un groupe dont le nom me faisait croire, jusqu'il y a peu, qu'il faisait partie du courant "krautrock" (wouah, lui eh !!!)... un groupe important ai-je lu aussi récemment, alors je m'y colle !

    RépondreSupprimer
  9. Bob Mould ügenou, on aurait dü lui greffer la jambe gauche de Strummer.

    Je me suis toujours tenu assez loin de ces loustics à cause d'une méfiance viscérale vis-à-vis des umlaut trop présents parce que le umlaut c'est le mal d'ailleurs il n'y a pas de umlaut dans 22 pistepirkko c'est bien la preuve que le umlaut c'est trëmal et justement j'en parlais récemment à mon psÿ qui est trës satïsfäït de mës prögrës ën lä mätïërë.

    Et sinon, c'est quoi un producteur ?

    RépondreSupprimer
  10. @LabUze : merci, ce disque est un Monument !
    @Arewe : à Minneapolis comme ailleurs ils doivent mettre du chou dans leurs hot-dogs, à part ça ... tu ferais bien de t'y mettre toutes affaires cessantes, il sera temps de m'en vouloir plus tard.
    @Till : une copine finlandaise m'a appris à dire 22 dans sa langue, je te dis pas comment je frime avec ça. A part ça un prodücteur, d'après ce que j'ai lü, ce serait un mec süsceptible de poürrir un disque (cf Todd R et les NYDolls) Le Dü n'a pas dû (ben oui ...) vouloir coürir ce risque.
    Tu peux te rapprocher maintenant. C'est à deux doigts d'être un ordre ...
    Thanxxxxxxxx boyz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. M'en fous des ordres mais j'ai chopé le truc quand même, en version 320 juste pour faire chier, ça va sans dire. Et pour la pureté du son aussi, faut pas déconner.
      Je vais retenter, je suis foutüüüüüüüüü !

      Supprimer
    2. Harharhaaaaaaarrrrhh, go all the way !!

      Supprimer
  11. Alors là c'est trop fort !!! Je l'ai programmé pour demain celui-là !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'est pas grave, Doüble-Albüm = double-post.
      Les grands esprits, tout ça ... On passera voir ça !

      Supprimer
  12. Houaaaa, interdit de ne pas commenter, trop de circonstances. Ma découverte de l'album, mais ça serait encore une fois l'occasion de parler de moi, d'écrire sur moi plutôt ... plutôt que de dire le frisson de ton texte qui correspond presque pil pas à poil à ma découverte à moi. Bien entendu j'ai relevé des parties du texte qui s'apparentent juste à du remplissage pour faire long, exemple "Mais ce seront là des Who dépenaillés, affamés et débarrassés de tout superflu tel que Roger Daltrey" Je me contente de dire que le manque de production a probablement interdit cet album à la grosse vente, mais pour ceux qui ont monté le son et écouté... On se le partage comme un disque génial mais peu connu. Ce qui reste énervant c'est qu'il est systématiquement listé dans les indispensables, donc pas si secret que ça. Que voulez vous,on est snob ou on ne l'est pas... Bon je rejoins Jeepeedee voir si lui aussi....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Mais ce seront là des Who dépenaillés, affamés et débarrassés de tout superflu tel que Roger Daltrey" P'tain ce que je me suis retenu... De te menacer... de.. tu sauras jamais

      Supprimer
    2. "pas si secret", ça se discute... il se mérite ce disque ! Comme le dit Everett, du début à la fin, très fort, sinon tu reste sur le quai avec ton disque indispensable dont tu sais pas quoi faire... et m'est avis que comment ça dépote chez Télérama y'en a qu'on du courir aux vèpres avant la fin de la première face...

      Supprimer
    3. @Dev : Ah, enfin des menaces. Ou des menaces de menaces, c'est déjà çà. J'ai failli attendre.
      Mais je persiste et des arguments (tu auras noté la référence à The Argument, je sais que tu lis tout) j'en manque pas. Je t'en foutrai moi du remplissage ...
      Et sinon je paraphraserai Till : "quel manque de production ?"
      Et merci pour tout, même l'absence de menaces réelles.
      @JPD : je me souviens n'avoir pas vraiment craqué d'entrée mais ressenti comme une furieuse envie d'insister ... qui a fini par payer. Sans elle je serais passé à côté d'un truc, je me le serais jamais pardonné !

      Supprimer
    4. "je me souviens n'avoir pas vraiment craqué d'entrée mais ressenti comme une furieuse envie d'insister ..." merde, voleur de pensées à moi

      Supprimer
    5. j'ajoute dans l'inutile indispensable à échanger: "Candy Apple Grey" reste me coup de coeur que j'aurai dû raconter depuis longtemps (+ copier collé pour ailleurs)

      Supprimer
    6. Hééé ben tu sais ce qui te reste à faire ... si chacun y met du sien on finira peut-être par en faire le tour de ce Zen Arcade !

      (Moi chuis très fan de New Day Rising)

      Supprimer
  13. Super emballé par ton texte, puis la pochette aussi, puis le fait que les doubles albums c'est géant. Du coup j'ai emmanché le truc ce matin dans le casque, ouaih parce que je connaissais pas.. je comprends pourquoi maintenant :D

    On a passé l'age nan ?? on est pas des vieux branleurs quand même ?? ;D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ouais mais direct au casque t'as pris des risques, là c'est no escape ! Essaie d'y revenir en douceur (hem), moi j'ai un truc pour ça, je le mets à fond dans une pièce et je l'écoute depuis la pièce à côté. Tordu pour tordu ...
      Oui, la pochette hein ? Superbe.

      Passé l'âge ? Ah je laisserais bien la parole à mes enfants, sur un ton légèrement désespéré : ''malheureusement non !''

      Many Thanx Bro !!

      Supprimer
    2. ;D..j't'adore l'Evrett..tu me fais écouter des trucs... bon, là je te donne pas en direct la réaction de mes 3 nains (de 13 à 23 ans)... ouaih nan, je crois que je vais faire autrement ;S.. zont failli me balancer mon verre de Djak ds la tronche ;D

      Supprimer
    3. oui alors par contre faut prévenir, mon casque n'est pas en pleine bourre ....

      Supprimer
    4. Ah j'leur en veux pas à tes gosses, je suis sûr que tu les a bercés au BJH ! (les miens c'est 31 et 27, ça fout la trouille écrit comme ça...)
      Oui la prochaine fois je préviendrai : ''ne pas écouter au casque''
      Comme ça je serai couvert si tu me fous au tribunal.
      Yahaaaaharrr ...

      Hé, retente quand même ''Pink Turns To Blue''

      Supprimer
  14. Ben dis donc, ça commence à faire beaucoup de posts de Zen Arcade tout d'un coup. Surement parce que je l'ai écouté l'autre soir intégralement à fond sur l'autoroute. Cependant peu d'hommages à Grant Hart récemment parti et aucune allusion au coffret sorti il y a très peu "Savage Young Dü" qui exhume des enregistrement très précoces d'Hüsker Dü.
    On peut le trouver là:
    http://exystence.net/blog/2017/10/18/husker-du-savage-young-du-2017/
    ou là:
    http://newalbumreleases.net/99420/husker-du-savage-young-du-2017/
    Régalez-vous, c'est offert et ça réchauffe(ceci dit, à Minneapolis, il fait très froid l'hiver. Je sais, j'ai essayé).
    Bolox.

    RépondreSupprimer
  15. Pour les jusqu'auboutistes, voici quelques adresses pour plus d'Hüsker Dü. Notamment les outtakes de Zen Arcade:

    http://wilfullyobscure.blogspot.fr/2011/12/husker-du-zen-arcade-demos-outtakes.html

    http://revolutionrock012.blogspot.fr/2015/09/husker-du.html

    http://sophiesfloorboard.blogspot.fr/2017/09/husker-du.html

    http://inthezenarcade.blogspot.fr/2012/02/husker-du-metal-circus-1983.html

    Bonnes nuits blanches...
    Bolox.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yo, merci pour les liens.
      ''Savage Young Dü'' : Charlu pourra pas dire qu'on l'a pas prévenu (voir comm plus haut ...)
      Le manque d'hommages à Grant Hart (celui de Mould était plutôt bien senti) je voulais le mentionner dans ce post mais autant laisser parler la musique.
      Cette flopée d'enragés issus de MPLS (comme disait Paulo W), t'as raison le froid doit y être pour quelque chose.
      Et merci d'être passé !

      Supprimer