ARCHIVES

mardi 15 mai 2018

P. PAUL FENECH ~ The F-Files [2018]


"Raging thunder in my heart, lightning flashing in my brain."
Les Clapham South Escalators ont sorti un seul et unique E.P. que j’adorais autant que le nom qu’ils s’étaient choisi. La pochette aussi était magnifique. L’année qui suivit sa sortie, tenez-vous bien, on m’envoie en stage à Londres où je loge face à la station de Clapham… North. Non mais tu vas pas me dire, c’est le diable qui me faisait payer mes conneries à venir (jusque-là j’étais resté bien sage), trop fort ce satané Satan. Parce qu’un truc comme ça, quand on est du genre à s’attacher à des détails (essayez un peu de me faire croire que c’est pas votre cas), ça te rend dingue ! Ces Clapham South Escalators c’était en fait un groupe éphémère derrière lequel s’étaient réfugiés les M3T3ORS, ouais ça s’écrivait toujours en capitales avec les E à l’envers mais j’ai pas trouvé mieux que le 3 pour donner le change, désolé. De toute façon ça ne marcherait qu’avec une police tordue genre SF-Gore telle qu’on ne risquait pas d’en trouver à l’époque sur nos claviers d’ordi vu que des ordis on n’en voyait qu’aux infos ou dans les films de, comment déjà, S.F., c’est ça. En attendant, l’escalator ou les escaliers que je montais et descendais plusieurs fois par jour ben c’était ceux de Clapham North, jamais je m’en suis remis. Mais revenons à nos Meteors (ouais, ça va un moment…), cette comète sur laquelle on se jeta tous avec gourmandise pour passer rapidement à autre chose, à moins d’être fan au-delà de l’entendement et des limites humaines du terme. Mais des fans comme ça ça existe, exemple qui n’a (presque) rien à voir, j’en connais qui juste pour avoir accès gratuit à vie à leurs concerts (c’était la récompense promise) se sont faits tatouer la fusée-symbole de RFTC. A mon avis les ultra-fans des Meteors auront pu faire pire. En ce qui me concerne les loustics je les ai définitivement oubliés en 1983, juste après Wreckin’ crew. Ils ne m’ont jamais manqué et je n’ai jamais depuis attendu quoi que ce soit de leur part, ni reformation ni disque miraculeux exhumé, Smile ou The Great lost album on a déjà donné, merci. Sauf que je découvre à l’instant (hier soir en fait) que non, pas du tout, ils n’ont jamais cessé d’exister ni arrêté de tourner ni d’enregistrer. Ah ben ça alors … Donc je vous explique pour hier soir. Je tombe sur un truc, par hasard parce que ouais, ils sont où les potes quand t’as besoin d’eux hein ? Hein ? Par hasard donc et tout seul je trébuche littéralement sur l’équivalent d’une lampe d’Aladin à-moitié enterrée, je l’époussette, j’ouvre le couvercle et je disparais pendant 47 minutes… c’est quoi ce bordel ? Très peu de souvenirs, faut que je recommence (ouais, je suis un peu con) : 47 minutes de plus, ou de moins, ça dépend du point de vue. Les images qui m’en restent sont floues, certaines me sont familières et j’ai même eu l’impression fugace d’entr’apercevoir la Lumière. Aurais-je enfin, après toutes ces années d’incrédulité sur le concept même, déchiré le continuum spatio-temporel ? Non, faut pas déconner, les choses sont plus simples : P. Paul Fenech, pourquoi ce P avant le Paul, j’en sais rien, vient de sortir un disque solo qui n’a d’autre but que d’extirper l’humanité des ténèbres dans lesquelles elle s’enfonce irrémédiablement. Il est tout aussi plausible qu’il soit là pour enfoncer l’humanité dans les ténèbres qu’elle essaie d’éviter, faites votre choix, j’ai fait le mien. Quoi qu’il en soit, enthousiasmante ou terrorrifiante (comme disait un pote à moi adepte malgré lui de néologismes involontaires, le pléonasme c’est cadeau, ça me fait plaisir) ne vous inquiétez pas, l’expérience ne dure que 47 minutes à l’issue desquelles vous pourrez reprendre une vie normale, si c’est vraiment ce que vous souhaitez.
Everett W. GILLES [Vous prendrez bien le temps d’un petit commentaire !]


01 - Bad Universe
02 - Let's Burn 'Em Down
03 - Love Charms
04 - Off The Chain
05 - Raging Thunder
06 - Ravenous (Family Death House)
07 - Satan Is Her Name
08 - The Multiple Deaths Of Pichina
09 - The Return To Guts Crossing
10 - Tricky
11 - Voodoo Man
12 - What's In The Basket
13 - Who's Laughing Now
MP3 (320 kbps) + front cover  


24 commentaires:

  1. P= popol ou psychopathe :)
    le retour des morts vivants

    RépondreSupprimer
  2. Po-possible ...
    Ils étaient pas morts, lui est bien vivant (apparemment !)

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai pas encore écouté (j'ai du mal à quitter le Jurado) mais tu as habilement glissé toutes les pièces à conviction dans le dossier! Je repasserai après écoute...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Jurado je dors avec, je risque pas de te le reprocher.
      Disons que là on est à l'autre bout du spectre ...
      Merci pour l'accueil Boss !

      Supprimer
  4. Ah ouaih, c'est pas P comme pranleur ??
    On dirait un mélange Franck Black/Pogues.. (suis tombé sur black moon dance sur YT)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui y a un peu de tout ça mais le Fenech il me semble encore plus pranleur, et habité (par quoi ? Je sais pas ...)

      Hé, écoute moi cette guitare ici :
      https://www.youtube.com/watch?v=7DvoOOHYcK8

      P comme Polvo ?

      Supprimer
  5. P comme PSYCHOBILLY mais ça veut dire quoi ce truc?
    Dude

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne question ... tu auras remarqué que j'ai soigneusement évité le terme !
      Sinon j'ai du Powertwang en réserve, spécialement pour toi ici :
      https://www.youtube.com/watch?v=NTf2z-qiWQU
      Ca te dit pas d'adopter un petit fennec ?

      Supprimer
    2. Je préfère adopter sa cousine Edwige Fenech cette actrice à la filmographie classieuse qui a donné aussi dans le GORE.A Propos de ton renard, il faudrait le décorer pour sa persévérance et son mauvais gout mis au service de la cause rock n rollienne. J'avais fermé la page après "In heaven" mais le mec à continué à faire tourbillonner les contrebasses jusqu'à nos jour chapeau!
      Je connais un un fennec du Texas qui donne aussi dans le prêche satanique à Billy le Révérend Horton Heat qui s'appelle.
      DD

      Supprimer
    3. Elle a pas fait que des chefs d'œuvre la cousine, si je peux me permettre, si ça se trouve le mauvais goût c'est de famille ... décorons-les tous les deux !


      (Fais gaffe, tu vas finir par nous réveiller Till avec ton/son Horton)

      Supprimer
  6. alors... je sais pas, ça doit venir du goût du jeu, des énigmes et des devinettes mais le coup du "P" semble avoir mobilisé tout le monde... alors que bon, franchement, on s'en tamponne la clavicule a coup de clef de douze (ne tentez pas ! ça fait un mal de chien).
    perso (en ce qui me concerne) ce que j'ai retenu de cette chronique c'est : j’ouvre le couvercle et je disparais pendant 47 minutes… c’est quoi ce bordel ? Très peu de souvenirs, faut que je recommence (ouais, je suis un peu con)
    déjà j'ai ri ! (fort) ensuite, j'ai ri parce que je me suis reconnu surtout dans le "ouais je suis un peu con"...
    en plus, comme quoi cet avis est bien foutu, l'esprit de cet humour correspond à l'esprit de l'album chroniqué ! (quand je vous dis que c'est bien foutu... faut me croire). C'est surprenant, goguenard, agressif ce qu'il faut (sans taper direct au bas vente, c'est plus vicelard comme approche).
    du coup les guitares fuzz, les sons de l'espace, le côté "je fais de la surf music mais bon j'avais qu'une plage de l'océan arctique et avec ce foutu réchauffement climatique j'ai atterri sur des galets", ça vous fait le même effet que la chronique (si vous n'avez rien compris, précipitez-vous chez votre revendeur de gravier le plus proche et piquez une tête dans le stock (non ! ne tentez pas ça non plus !)
    bref, le matin ça décolle le cervelet et on est certain de ne pas être en paralysie du sommeil... seul hic, faut se mouvoir pour bosser et, encore une fois, les collègues ne seront pas sur le même voltage...
    allez faire comprendre au monde que ce qui passe dans vos oreilles c'est du sirop de sang, de sel, de froid et de galet... et que c'est doux !
    merci pour le partage !
    ps : sinon je vote pour P = Pim

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors ... je partage ton étonnement à propos du P, c'est à peine si je me souvenais d'avoir écrit la phrase.Ce truc c'est comme une ponctuation pour moi, je suis sûr, vu ton analyse, que tu vois ce que je veux dire.
      Et sinon faut avouer qu'on en apprend bien plus dans ton commentaire que dans ma chronique ...
      Ce qui fait plaisir c'est de constater que je suis pas le seul à me savoir con. Euh ... se savoir con, pardon.
      Et aussi de t'avoir fait rire (même si je suis toujours sérieux) et écrire ce putain de fuckin' commentaire, thanxxx boy !

      Supprimer
  7. Vu la photo, t'es sûr que ce n'est pas le fantôme de Bertrand BLIER , ton loustic? Amons que ce ne soit Pertrand Plier, ce qui expliquerait la P (qui serait en fait double, mais personne ne le sait encore).

    Je n'ai écouté le Jurando que ce WE, donc si je comprends, faut écouter celui-là plutôt au matin pour que les oreilles puisse finir la journée sur Jurando (qui est presque trop calme).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben alors qu'est-ce qui se passe Odré, t'as écrit ce com sans tes lunettes de lecture ?..
      Mais moi j'l'aime bien sa gueule, je pense qu'il s'en tire plutôt bien vu son âge et sa profession, non ?

      J'y avais pas pensé en parlant de spectre mais t'as raison, c'est tout-à-fait ça. Z'êtes tous trop forts ...
      (Jurado il peut faire ce qu'il veut ce sera chaque fois le disque de l'année)
      Thx Miss A

      Supprimer
  8. Super bien déjanté ce disque… devait pas tourner au Vittel-grenadine, le gaillard !!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au thé peut-être, angliche comme il l'est ?
      Mais bon, on va pas le lui reprocher, surtout qu'il ne change rien !
      Thx Mr K

      Supprimer
  9. Jimmy..si vous plait...un nouveaux link : http://absocool.blogspot.com/2018/02/jazz-en-france-volume-ix-didier.html
    Merci!!!!

    RépondreSupprimer
  10. Ouais, ouais, le fennec reste un animal très très roublard, même en vieillissant et surtout quand il carbure au super. Et il rentre dans des transes ... imprévisibles. Que voulez-vous, Only the Meteors are Pure Psychobilly! Un genre qu'ils ont carrément inventé, parait-il. Alors pour le P, j'ai ma petite idée.
    Moi, je les ai écoutés assez régulièrement au fil de leur - nombreux - albums et même si parfois ça se répète un peu, cela reste un concentré d’énergie, du carburant brut (mais parfois raffiné). Je ne savais pas que cette galette était sortie, je me branche de suite. Pas de problème horaire. Soir ou matin, tout est bien !
    Merci pour vos chroniques et commentaires bien allumés.
    Gil

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans la série des commentaires plus éclairés et éclairants que la chronique ... merci à toi !

      Supprimer
  11. Pas en avance, mais on m'a dit viens quand tu veux mais pas après. Me voilà. Et j'adore ce son. De temps en temps je replonge dans cette mélasse pimentée qui donne soif. Le Vestern Waudou.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A la tienne ! Mais fais gaffe au fond du verre ...

      Supprimer
  12. des M3T3ORS, je suis passé aux Vierges, et je n'ai jamais regretté...mogoloboppers ....
    merci pour le partage

    RépondreSupprimer