ARCHIVES

mardi 3 juillet 2018

ANA MOURA ~ Desfado [2012]



VIAGEM A PORTUGAL # 2 

Ana Cláudia Moura Pereira est née en 1979 à Santarém, une ville moyenne située le long du Tage, au nord-est de Lisbonne. Elle sort son premier album à l'âge de 23 ans et se fait connaître en participant à l'émission télévisée d'António Pinto Basto, un fadiste alors âgé de 51 ans. En 15 ans, elle ne publie que 5 albums studio, mais tous sont remarquables. Comme beaucoup d'autres chanteuses de sa génération, Ana Moura prend beaucoup de liberté avec la tradition du fado incarnée principalement, faut-il le rappeler, par Amália Rodrigues. Elle collabore ainsi avec Prince, avec Mick Jagger et comme dans cet album, avec le grand pianiste de jazz Herbie Hancock. Elle chante volontiers en anglais, mais je n'ai pas trouvé trace de textes en espagnol ou en français dans sa discographie. Aux côtés de Cristina Branco, Ana est l'une des très grandes fadistes d'aujourd'hui. Mais elles ne sont pas seules. Notre viagem a Portugal continue.
ZOCALO [Vous prendrez bien le temps d'un petit commentaire !]


01 - Desfado
02 - Amor Afoito
03 - Até Ao Verão
04 - Despiu A Saudade
05 - A Case Of You
06 - E Tu Gostavas De Mim
07 - Havemos De Acordar [Com Tim Ries]
08 - A Fadista
09 - Se Acaso Um Anjo Viesse
10 - Fado Alado
11 - A Minha Estrela
12 - Thank You
13 - Como Nunca Mais
14 - Com A Cabeça Nas Nuvens
15 - O Espelho De Alice
16 - Dream Of Fire [Com Herbie Hancock]
17 - Quando O Sol Espreitar De Novo
MP3 (320 kbps) + front cover
COOL 121


12 commentaires:

  1. En plus d'être une chanteuse extraordinaire, Ana Moura est une très jolie fille… ce qui ne gâche rien à l'affaire !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur ce plan là également, le meilleur reste à venir.

      Supprimer
  2. je me suis dit "faut absolument que je termine ce polar"... "mince y'a du fado nouveau à écouter"... "bon, met le gentiment en fond sonore, tu verras si tu as envie d'y revenir"....
    6minutes plus tard, le livre écopé d'un marque page, le son était montait ... et je commençais à couper des citrons pour faire une citronnade (il fait chaud et la dernière salvatrice date de Lisbonne ^^).
    les mélodies, les orchestrations, les music... bon, bref, tout est de haute volée... mais ce timbre ! tudieu... envoûtant ! (velours mais pas velours, triste mais pas triste, presque rauque tout en étant timide... nan sérieux j'ai trouvé ça bouleversant)
    merci beaucoup...
    en prime, ma douce n'écoute que très peu de musique et à 99% de la musique française car elle n'aime pas ne pas comprendre les paroles (ou alors c'est du classique), là elle m'a dit "c'est beau, c'est quoi ?"... ce qui prouve (à mes yeux, ce qui est déjà pas si mal, vu que j'en ai deux !) la qualité proposée ! Y.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. YGG, la réaction de ta compagne est le plus beau compliment qu'on pouvait me faire. Remercie-la de ma part.

      Supprimer
    2. je passerai le message avec plaisir :)
      et c'est moi (nous) qui te remercie pour ces belles découvertes (franchement j'avais un peu tenté le fado lorsque j'ai découvert le flamenco, mais je n'avais su trouver de telles pépites... pourtant connues sur place, comme quoi).
      Bon après... je me questionne... des années que j'écoute de la zic sans trop de réaction et là... y'a réaction sur la musique d'un autre... ^^ Ygg.

      Supprimer
    3. Tu confirmes le vieil adage, YGG: "Nul n'est prophète en son salon".

      Supprimer
  3. Juste envie de le jouer en boucle jusqu'à l'évanouissement!

    RépondreSupprimer
  4. Préviens-moi quand tu reviens à toi Jimmy. Le feuilleton continue.

    RépondreSupprimer
  5. Je ne connaissais que de nom... je tente donc avec curiosité et gourmandise... même si j'avoue être plutôt du genre puriste !

    RépondreSupprimer
  6. ... et Lisbonne est tellement douce et belle...

    RépondreSupprimer